Le poème à rebours : formes et esthétiques du poème en prose français

Chercheur : Luc Bonenfant
Financement : CRSH

La parution de Gaspard de la Nuit a radicalement changé la donne esthétique de la poésie moderne. Conséquemment, l’hypothèse de ce projet est qu’une lecture « à rebours », permise par les poésies en prose publiées de 1842 à 1862, c’est-à-dire jusqu’à Baudelaire, permettra de comprendre la place historique et esthétique majeure que le recueil occupe dans l’histoire de la poésie. Il s’agit donc de saisir les enjeux relatifs à l’expansion du genre du poème en prose tout en permettant de comprendre, sur le plan théorique, les phénomènes de constitution poétique au XIXe siècle.