L’Islande et les images du Nord (ÍNOR : Ísland og ímyndir Nordursins)

Chercheurs : Daniel Chartier et Sumarliði Ísleifsson (Acad. de Reykjavik)
Financement : Conseil de recherche de l’Islande (RANNÍS)

L’objectif principal du projet ÍNOR est d’étudier, dans une perspective à la fois historique et contemporaine, l’émergence, l’existence et la fonction des représentations de l’Islande en tant que composantes de l’idée du Nord. L’un des objectifs secondaires est d’examiner le rôle des « images » en tant que telles : les définitions théoriques qui en ont été proposées, ainsi que leur fonction utilitaire, notamment en termes de pouvoir. Le rôle des « images » est-il nécessairement négatif, ou peut-il aussi servir de manière constructive et positive? Quel lien dialectique peut-on envisager entre les images de soi et les images de l’altérité? Jusqu’à quel point l’émergence et la nature de ces « images » sont-elles déterminées par des contraintes structurelles? Le projet vise ainsi à étudier l’idée du Nord de manière synchronique et syntagmatique, en se penchant, parfois de manière comparée, sur le cas de l’Islande. Le plan de travail se veut collectif et interdisciplinaire, à la convergence entre chercheurs islandais et étrangers, études culturelles et sociales. Enfin, la recherche vise à contribuer à une réflexion théorique en développement sur les représentations du Nord dans d’autres cultures nordiques. Les chercheurs établiront des liens avec des projets parallèles en cours pour la culture québécoise, norvégienne et suédoise.