Interdisciplinarité, multidisciplinarité et transdiscursivité dans la vie artistique au Québec (1895-1948)

Chercheure : Lucie Robert
Cochercheurs : Micheline Cambron (U. de Montréal), Dominic Hardy (UQAM), Germain Lacasse (U. de Montréal), Laurier Lacroix (UQAM), Michel Lacroix (UQAM), Denis Saint-Jacques (U. Laval), Chantal Savoie (U. Laval), Sylvain Schryburt (U. d’Ottawa), France Vanlaethem (UQAM)
www.crilcq.org/recherche/interactions_culturelles/interdisciplinarite_multidisciplinarite.asp
Financement : CRSH

Le projet s’inscrit dans le cadre des travaux menés par l’équipe Penser l’histoire de la vie culturelle au Québec. L’étude porte sur des œuvres qui donnent à voir l'entrecroisement de diverses disciplines. Ainsi, des personnages sont réinterprétés (La Débauche), des œuvres sont transposées ou adaptées d'un médium à l'autre (Aurore l'enfant martyre), d'un registre à l'autre (la Bonne Chanson et la tradition folklorique). Des œuvres réunissent des artistes de plusieurs disciplines (livres illustrés, soirées du bon vieux temps, théâtre et productions scéniques). Des figures communes témoignent de la relation entre l'époque et la modernité esthétique (figures d'artistes) ou vernaculaire (paysage urbain et technologie) et laissent voir la manière dont les disciplines se représentent les unes les autres. Des préoccupations formelles traversent toutes les disciplines. À partir d'un corpus exemplaire, mais néanmoins représentatif des divers cas de figure évoqués, composé d'objets et d'événements porteurs de ces caractères inter- trans- et multidisciplinaires, sans distinguer a priori entre les œuvres artistiques proprement dites et les œuvres destinées au divertissement, nous tenterons de comprendre la nature de cette modernité commune qui nous paraît caractériser la vie culturelle montréalaise de cette époque.