L’intermédialité du témoignage et la mémoire du XXe siècle

Chercheure : Johanne Villeneuve
Financement : CRSH

Cette recherche pluridisciplinaire vise à décrire et analyser le caractère « intermédiatique » des témoignages relatant des expériences limites tels la guerre, le génocide et l’expérience concentrationnaire au cours du xxe siècle. Ces analyses permettent de mettre au jour une approche du témoignage qui tienne compte de la pluralité intermédiatique de ses occurrences et de la complexité matérielle de ses transmissions. Dans la foulée des réflexions portant sur l’éthique du témoignage au sortir de la Deuxième Guerre mondiale, de multiples études ont été proposées sur le témoignage. Or quelle est l’incidence d’un médium particulier sur le témoignage et sur sa transmission à long terme? Quels sont les jeux de différenciation entre les supports médiatiques du témoignage qui en permettent la transmission? À l’étude :

  1. l’incidence de supports médiatiques spécifiques sur le témoignage en régimes de guerre, génocidaires et/ou totalitaires;
  2. les aspects différentiels dans la comparaison des techniques assumant la médiation et la transmission des témoignages;
  3. l’interaction entre les témoignages historiques et les œuvres artistiques (en particulier au cinéma et en littérature);
  4. l’hybridité intermédiatique constitutive des témoignages (oralité, visualité, etc.);
  5. le passage d’un même témoignage d’un médium à un autre dans le cours de sa transmission d’une époque à l’autre. Une attention particulière est portée à l’expérience des combattants.