Figures du texte et nouvelles pratiques esthétiques

Chercheur : Bertrand Gervais
Financement : CRSH

Imaginons un texte que personne ne parvient tout à fait à lire. Un texte dans lequel l’accès aux signes et à leur sens a été en quelque sorte entravé. Il en résulte alors un « texte » qui est une pure figure du texte : il ne se lit plus, il se donne en spectacle. Les mots n’y ont plus seulement valeur de signes linguistiques, mais aussi d’images ou d’icônes. On entend, dans ce programme de recherche, étudier ces figures du texte, du livre et de l’écrit. Il faut dire que leur présence signale une appréhension : la perte redoutée du livre; et elle révèle notre inquiétude face à la situation actuelle, marquée par une double transition : culturelle, par l’ouverture des frontières et la mondialisation des échanges; et technologique, par l’ouverture du réseau Internet, devenu un véritable cyberespace. L’ordinateur n’est plus simplement un outil, mais un dispositif : il s’impose comme un nouveau média. Et c’est à explorer les manifestations de cette situation de transition, qui affecte la culture littéraire et la force à adopter de nouvelles pratiques, que ce programme se consacre. On analysera ainsi en amont de cette situation, les figures de l’inquiétude portant sur le livre et le texte. Cette analyse s’arrêtera à certains « hypertextes de papier », c’est-à-dire à des formes de remédiation à rebours, ou à la présence, qu’elle soit thématique ou formelle, des formes de l’hypertextualité et de la cyberculture en littérature. Elle portera aussi sur des « livres-écrans », soit des œuvres hypermédiatiques qui reproduisent à l’écran la réalité du livre. On étudiera en aval les nouvelles pratiques esthétiques. Ce sont des expériences qui, à la limite de la littérature et de l’art, exploitent les ressources de l’informatique et proposent de nouvelles formes de littérature. On proposera trois modalités : celles de la trace, de la présence et du flux. Ces modalités permettent de comprendre quelles voies explorent déjà les œuvres hypermédiatiques.