Écriture des sensations dans l’œuvre d’Émile Zola

Chercheure : Véronique Cnockaert
Financement : CRSH

Ce programme entend cerner les valeurs esthétiques, cognitives et culturelles des sensations dans les processus créateurs de Zola autant que dans ses œuvres publiées, en tenant compte des variations que l'écrivain leur fait subir, de ses romans de jeunesse à ses dernières entreprises. Ainsi, il faudra situer Zola le romancier, le théoricien de la littérature et le critique d'art dans le foisonnement des discours et des théories de son époque élaborant de nouveaux canons sensoriels qui bouleversent la hiérarchie des sensations visuelles, auditives, olfactives et tactiles. Il s’agira de saisir, au cœur des processus de textualisation, la tension entre l'enquête sur le terrain, la prise de notes, la collecte de documents et le « déjà vu », le « déjà su », le « déjà senti », et de comprendre comment s’articulent, dans la fabrique zolienne, les modes du voir, du sentir, du toucher et les modes du penser. Il faudra ensuite dresser l'inventaire et la typologie des sensations dans l'œuvre du romancier, puis circonscrire le rôle, la fonction, la motivation, la valeur des sensations dans l'économie narrative et dans la production de l'intérêt romanesque pour voir comment elles demeurent subordonnées à la fiction ou comment elles la déterminent.