Des deux félicités au Moyen Âge et à la Renaissance

Chercheure : Brenda Dunn-Lardeau

Il s’agit d’explorer les discours médiévaux sur les deux félicités, terrestre et céleste, à la pré-Renaissance et à la Renaissance, pour leur contribution à l’idée de nature, aux rapports entre nature et culture, à l’émergence de nouveaux modèles de vie laïque, ainsi que la place du corps et des plaisirs dans ces textes. Plus spécifiquement seront examinés la vie amoureuse de couple, la vie en société et le cas particulier du célibat féminin librement consenti. Aussi, quels moyens se donne-t-on pour parvenir à l’harmonie et au bonheur du couple et de l’individu? Enfin, la quête de la félicité est accompagnée le plus souvent par une recherche stylistique poussée.