Nouvelles

Lancement par l'UNEQ de l'application «Opuscules», développée par le Laboratoire NT2

L’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) innove en donnant naissance à Opuscules. Littérature québécoise mobile, une plateforme mobile de diffusion pour les auteurs et leurs œuvres. Par cette initiative, l’UNEQ cherche à rendre la littérature québécoise plus accessible et à toucher un nouveau public en offrant des contenus littéraires originaux aux propriétaires de téléphones intelligents et de tablettes dont le nombre est en forte progression.

La plateforme Opuscules, développée par le Laboratoire NT2 de l’UQAM, se déploie sur deux volets : un volet anthologie qui donne à lire des textes inédits d’écrivains québécois lauréats de prix littéraires, et un volet actualité littéraire et agrégateur de blogues qui permet de rassembler des blogues traitant de littérature québécoise, sélectionnés en fonction de leur qualité et de leur pertinence.

Lire la suite

Journée d'étude «Miroirs de la poésie»

Thomas Mainguy, stagiaire postdoctoral en Études littéraires, et Pierre Ouellet, titulaire de la Chaire de recherche en esthétique et poétique, vous convient à une journée d'étude intitulée Miroirs de la poésie. Regards sur l'art poétique aux XXe et XXIe siècles.

Avec la participation de : Antoine Boisclair, Nelson Charest, Didier Coste, François Dumont, François Gagnon, Thomas Mainguy, Jean-Michel Maulpoix, Pierre Ouellet et Éric Trudel

Jeudi 14 mai 2015, 9 h à 16 h 30
Maison Ludger-Duvernay : 82, rue Sherbrooke Ouest, Montréal

Lancement de «Vers une approche géopoétique» de Rachel Bouvet

La Traversée, Atelier québécois de géopoétique et les Presses de l'Université du Québec vous invitent au lancement de l'ouvrage Vers une approche géopoétique. Lectures de Kenneth White, de Victor Segalen et de J.-M. G. Le Clézio, qui aura lieu le 13 mai 2015, à 17 h, au restaurant Pèlerin Magellan (330, rue Ontario Est, Montréal). 

Prière de confirmer votre présence avant le 10 mai 2015 au 418-257-4399 ou à puq@puq.ca.

« Toute perspective de lecture est liée à un ancrage géographique. Chaque lecteur est habité par des paysages. Pour Rachel Bouvet, ce paysage est celui de l’océan tel qu’on peut l’observer le long des côtes bretonnes, cette force gigantesque, sublime, mais aussi porteuse d’une douceur infinie. Les auteurs Kenneth White, Victor Segalen et J.-M. G. Le Clézio partagent eux aussi cet ancrage breton : White vogue principalement entre les Côtes-d’Armor et l’Écosse, Segalen naviguait surtout entre le Finistère Nord et le Pacifique, Le Clézio voyage entre le Finistère Sud et le Nouveau-Mexique en passant par l’océan Indien et la Méditerranée... »

Lire la suite